Contactez-nous
Mardi 12 Novembre 2019

Théâtre du Capitole

Les Sacqueboutiers : Rabelais et la musique

Par Serge Chauzy

Le 17 novembre prochain, l’ensemble de cuivres anciens de Toulouse, Les Sacqueboutiers revient à son port d’attache, après de nombreuses tournées internationales. Il présente ce jour-là, à 17 h le premier d’une série de trois concerts qui enrichissent la saison 2019-2020 du Théâtre du Capitole. Les musiciens toulousains invitent pour cette première intervention le célèbre ensemble vocal Clément Janequin avec lequel ils ont tissé des liens étroits.

 

Les Sacqueboutiers et l'ensemble vocal Clément Janequin - Photo Patrice Nin -
Les Sacqueboutiers et l’ensemble vocal Clément Janequin – Photo Patrice Nin –

 

Lorsqu’ils fondent en 1976 l’ensemble Les Sacqueboutiers, Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu font office de pionniers. Ils se consacrent à la redécouverte de la pratique des cuivres anciens et du vaste répertoire de la Renaissance, âge d’or de leurs instruments. Ces musiciens parcourent le monde et construisent au fil des saisons de nouveaux programmes dont certains associent la musique aux arts les plus divers (danse, poésie, marionnettes, histoire…). Le programme du concert du 17 novembre, intitulé « Plaisirs de gorge et joyeux instruments », investit l’univers riche et truculent de François Rabelais (1494-1553).

Lire la suite...

L’œuvre du moine, médecin, poète, reflète bien l’effervescence de ce qu’on a appelé la première Renaissance, celle de toutes les découvertes, de tous les possibles, de toutes les inventions, La musique ne reste pas sur le bord du chemin. Elle subit, elle aussi, ces transformations, ces évolutions fulgurantes.

Conçu comme un itinéraire cohérent à travers l’époustouflant recueil intitulé « Grandes et inévitables chroniques de l’énorme géant Gargantua », du moine médecin, ce spectacle associe des textes de Rabelais, mais aussi Louise Labé, Joachim du Bellay, ou encore Clément Marot à un florilège de pièces vocales et instrumentales illustrant les thèmes abordés.

L’acteur Pierre Margot sera le récitant des textes choisis dans l’œuvre génialement iconoclaste de Rabelais et l’ensemble Clément Janequin, dirigé par Dominique Visse, animera la partie vocale de la soirée. Composé de Dominique Visse, contre-ténor, Hugues Primard, ténor, Vincent Bouchot, baryton, Renaud Delaigue, basse, cet ensemble prestigieux est devenu l’interprète incontournable de ce répertoire.

Les musiciens qui constitueront le groupe instrumental des Sacqueboutiers seront ce soir-là Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin, Philippe Canguilhem, chalemie, Daniel Lassalle, sacqueboute, Mélanie Flahaut, doulciane, Yasuko Uyama-Bouvard, orgue et clavecin et Florent Tisseyre, percussion.

Tout ce beau monde jouera et chantera des pièces signée Josquin des Prés, Claude Lejeune, Clément Janequin, Claudin de Sermizy, Gabriel Bataille, Guillaume Costeley, Roland de Lassus, Antoine de Bertrand, Pierre Attaingnant et Loyset Compère. Truculence et sagesse seront au rendez-vous.

 

Billetterie en Ligne du Théâtre du Capitole

 

 

 

Chaque nouvelle saison est une vraie aventure et une traversée, un pari fait sur la passion

Lors de la saison 2019/2020, seront réunis pour l’opéra sept ouvrages importants du répertoire : Norma, Dialogues des Carmélites, Parsifal, L’Élixir d’amour, Platée, Jenůfa, Mefistofele. L’éventail des époques est grand puisqu’à quelques jours d’intervalle notre public pourra entendre un des premiers opéras de l’histoire, le sublime Orfeo de Monteverdi, ainsi qu’une création de Marc Bleuse, L’Annonce faite à Marie.

De magnifiques metteurs en scène ont répondu présent à l’appel du Capitole : Anne Delbée, la grande dame du théâtre français, Olivier Py, Aurélien Bory, mais aussi Shirley et Dino.

Les meilleurs chanteurs aussi : Marina Rebeka, Karine Deshayes, Sophie Koch, Matthias Goerne, Ludovic Tézier, Angela Denoke et tant d’autres. Mais aussi, une jeune génération de chanteurs français, à qui nous confions de grands rôles et posons des défis prometteurs. C’est une de nos plus belles missions que de former ces jeunes artistes et vous en aurez un témoignage formidable avec le Platée dirigé par Hervé Niquet.

Pour la première fois depuis longtemps, le Ballet du Capitole participera à une production d’opéra. Pour ouvrir sa saison, Kader Belarbi, directeur de la danse, a choisi deux ballets de Serge Lifar. Après le retour attendu de Casse-Noisette pour les fêtes, hommage sera rendu à Toulouse-Lautrec avec une création unissant de nombreux talents.

Notre engagement auprès du jeune public est total et, encore une aventure, nous partirons avec Offenbach sur le Canal du Midi, artère légendaire de notre belle Occitanie.

Ouvert à tous, humain et chaleureux, vibrant et passionné, indifférent aux modes comme aux académismes de tous bords, tel est le Théâtre du Capitole !

 

Brochure 2019 / 2020

 

--------

 

Mécénat

 

Norma, le sommet du bel canto romantique italien (Michel Grialou)

Les innocents (Jérôme Gac)

Il était une fois… (Jérôme Gac) 

Du grand, grand Werther au Capitole (Michel Grialou)

Au Théâtre du Capitole, ça bouillonne tous azimuts (Michel Grialou)

Waslaw Nijinsky, l’artiste de génie, l’illustration même de la grâce (Michel Grialou)

Hommage et variations (Jérôme Gac)

Dans la solitude des scènes d'opéra (Jérôme Gac) 

Lucrezia Borgia : le flacon d'or pour Madame (Catherine Tessier)

Un tandem de luxe pour des mélodies françaises (Michel Grialou)

Lucrezia Borgia au Capitole : bel canto assumé mais sans le théâtre de Hugo (Hubert Stoecklin) 

Lucrezia Borgia, son énième époux, Alfonso, et un fils caché, Gennaro : quel trio, et quel opéra ! (Michel Grialou)

Lucrezia, portrait d'une empoisonneuse (Jérôme Gac)

Terriblement femme, et humaine, la Lucrezia Borgia de Donizetti n'est pas qu'une redoutable empoisonneuse (Michel Grialou)

Don Quichotte est à la fête (Léo Guichou)

Paul et Marietta (Jérôme Gac)

La magie de la Ville morte,  ou Die tote Stadt d'un certain Eriche Wolfgang Korngold (Michel Grialou)

Hommage à Noureev, monstre sacré de la danse (Léa Guichou)

Tous amoureux de Traviata et viva le Capitole ! (Hubert Stoecklin)

La Traviata : chanter ou être (Catherine Tessier)

Haendel vs Porpora (Jérôme Gac)

Ouverture de saison fracassante au Capitole avec la Traviata (Michel Grialou)

Du chant, du chant, du chant, que diable, on est au Capitole !!! (Michel Grialou)

Noces d'étain (Jérôme Gac)

Tel Aviv Fever : l'envers du ballet vu par Hillel Kogan (Léa Guichou)

Le crépuscule de Mozart (Jérôme Gac) 

La Clémence de Titus, véritable dernier opéra mozartien (Michel Grialou)

Dans une fusion androgyne et terrifiante, le couple des Macbeth réunit, à l'envers, le masculin et le féminin (Michel Grialou)

Béatrice Uria-Monzon fait son retour sur la scène du capitole (Régis Daro)

Au théâtre du Capitole : Noir, c'est noir (Michel Grialou)

Newsletter mai 2018 (Culture 31)

Aïda s'ouvre à l'Opéra et au Ballet (Robert Pénavayre)

12ème édition de Tous à l'Opéra (Robert Pénavayre)

Théâtre du Capitole : le temps du renouveau (Nicolas Coulaud)

"Le Capitole est une maison magnifique !" Christophe Ghristi (Robert Pénavayre)

Théâtre du Capitole : une saison de Gloires et Beauté (La Dépêche)

Norma

du jeudi 26 septembre au jeudi 10 octobre

Réservation

Dialogue des Carmélites

du vendredi 22 novembre au dimanche 1er décembre

Réservation

L'annonce faite à Marie

samedi 23 et dimanche 24 novembre

Réservation

L'Orfeo

jeudi 5 et vendredi 6 décembre

Réservation

Parsifal

du dimanche 26 janvier au mardi 4 février

Réservation

L'Élixir d'amour

du jeudi 27 février au vendredi 6 mars

Réservation

Platée

du samedi 28 mars au samedi 4 avril

Réservation

Jenüfa

du jeudi 7 au samedi 16 mai

Réservation

Mefistofele

du mardi 23 juin au jeudi 2 juillet

Réservation

Joyaux Français

du mercredi 23 au mardi 29 octobre

Réservation

A nos amours

samedi 2 et dimanche 3 novembre

Casse Noisette

du vendredi 20 au dimanche 29 décembre

Réservation

Toulouse Lautrec

du jeudi 28 mai au mercredi 3 juin

Réservation

Afrique(s)

du mardi 30 juin au vendredi 3 juillet