Contactez-nous
Jeudi 21 Mars 2019

Tant qu'il y a de l'amour

dimanche 24 mars à 17h00 - Casino Barrière

Même quand on aime tendrement son épouse, trente ans, c’est long ; parfois, une nouvelle rencontre peut pimenter la vie, sans pour autant qu’on ait envie d’en changer. C’est ce que Jean, tombé amoureux d’une jeune femme, vient d’avouer à Marie, son épouse qui, par ailleurs, le trompe déjà en secret avec un pharmacien. Pour elle, leur mariage est fichu et le divorce est inéluctable. L’ennui, c’est que Jean aime un peu trop sa double vie bien balisée. Pour se débarrasser de cet époux encombrant, Marie demande alors à son amant de lui concocter un poison…

Lire la suite : Tant qu'il y a de l'amour

A vif • Kery James

du mercredi 27 au vendredi 29 mars à 20h00 - Théâtre Sorano

Dans À Vif, deux avocats s’affrontent, les voix de « deux France » opposées. Pour le premier, l’État est coupable de la situation des banlieues. Mais le second atteste que les citoyens sont responsables de leur condition. Et ça fuse, ça crie. Ça rit, aussi, car il s’agit d’un concours organisé en fin du cursus de l’École de formation du barreau. L’exercice consiste en un affrontement verbal, ludique, éclatant.

Lire la suite : A vif • Kery James

Ce que j'appelle oubli • Denis Podalydès / Laurent Mauvignier

lundi 25 mars à 17h00 et 21h00 - Odyssud

La mort d'un homme, roué de coups pour avoir bu une bière qu'il n'a pas payée. Un plaidoyer puissant contre l'oubli qui vaut acceptation de la violence ordinaire.

« On ne meurt pas pour ça », dit le procureur. On ne meurt pas pour avoir bu une canette de bière dans un supermarché sans la payer. Et pourtant un homme est mort sous les coups des vigiles à l’écart des rayons. Inspiré par un fait divers incompréhensible survenu à Lyon en 2009, Ce que j’appelle oubli est d’abord un texte fort et accusateur de Laurent Mauvignier que Denis Podalydès a choisi d'incarner et d’offrir à la conscience des spectateurs.

Lire la suite : Ce que j'appelle oubli • Denis Podalydès / Laurent Mauvignier

Univers Elle - Compagnie Création Éphémère

mercredi 27 > samedi 30 mars - 20h30 - Cave Poésie René-Gouzenne

Chili, ville de Codegua, le 15 juin 1980.Pendant la dictature, Elle chante l’interdit. Antonio Gonzalez, son mari, est arrêté. Elle doit fuir son pays.En l’attendant, Elle chante, sert les clients dans ce bar de nulle part, fait quelques passes aussi peut-être. Gagne de l’argent qu’Elle envoie régulièrement afin de retrouver celui qu’Elle aime.Depuis combien de temps est-Elle là ? Est-Elle orpheline ? Est-Elle arrivée enfant ? Parle-t-Elle à son enfant perdu ? À son enfance perdue ?

Après la création de Cendrillon de Pommerat (2016), Philippe Flahaut revient à une forme plus intime, où le spectateur est acteur, pour parler de

...

Lire la suite : Univers Elle - Compagnie Création Éphémère

Gros-Câlin - ROMAIN GARY (EMILE AJAR)

Du 26 au 31 mars 2019 (20h30 – dimanche 16h) - Théâtre du Pavé

Monsieur Cousin, timide statisticien noyé dans un Paris trop grand pour lui, adopte un python pour combler son manque de tendresse.

« Lorsqu’un python s’enroule autour de vous et vous serre bien fort, la taille, les épaules, et appuie sa tête contre votre cou, vous n’avez qu’à fermer les yeux pour vous sentir tendrement aimé. C’est la fin de l’impossible, à quoi j’aspire de tout mon être. Moi, il faut dire, j’ai toujours manqué de bras. Deux bras, les miens, c’est du vide. Il m’en faudrait deux autres autour. » (Extrait)

Fable humoristique et premier roman de Romain Gary sous le pseudonyme d’Emile Ajar, Gros-Câlin est le récit

...

Lire la suite : Gros-Câlin - ROMAIN GARY (EMILE AJAR)

L'Etranger

vendredi 29 et samedi 30 mars à 20h30 - Salle Nougaro

Le héros du roman d’Albert Camus est condamné à mort parce qu’il ne joue pas le jeu, ce jeu théâtral que la société des hommes veut lui imposer. Pourquoi ? Albert Camus avait cette réponse définitive : « Car il refuse de mentir. »

Lire la suite : L'Etranger