Contactez-nous
Jeudi 21 Février 2019

Les Musicales franco-russes

Par Serge Chauzy

Sous la direction artistique de Tugan Sokhiev, Directeur musical de l’Orchestre national du Capitole, un trait d’union culturel se dessine entre la France et la Russie. En 2019 voit le jour la première édition d’une saison musicale, et pas seulement, qui mêle les patrimoines de deux pays que l’histoire a maintes fois rapprochés. Le 7 janvier dernier, dans le salon rouge de la Mairie de Toulouse, était annoncée officiellement la fondation d’une structure destinée à tisser des liens culturels permanents entre les deux nations et intitulée Les Musicales franco-russes.

 

Musicales Franc Russes

La présentation à la presse des Musicales franco-russes. De gauche à droite : 
Thierry d’Argoubet, Délégué général de l’Orchestre et directeur des Musicales Franco-Russes, Marie Déqué, Déléguée en charge du Théâtre et de l’Orchestre, Alexandre Orlov, ancien ambassadeur de Russie en France, secrétaire général exécutif de Dialogue de Trianon, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la musique et président de la Philharmonie de Paris, Tugan Sokhiev, Directeur musical – Photo Patrice Nin –

Comme l’indique en ouverture Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, cette première édition d’une grande manifestation bilatérale est appelée à se poursuivre au fil des saisons. Placées sous le haut patronage du Président de la République, Les Musicales franco-russes sont portées sur les fonts baptismaux par un comité d’organisation qui réunit, autour de son directeur artistique, Tugan Sokhiev, diverses personnalités de la musique à Toulouse : Thierry d’Argoubet, Délégué général de l’Orchestre national du Capitole et directeur des Musicales Franco-Russes, Marie Déqué, Déléguée en charge du Théâtre et de l’Orchestre, Catherine d’Argoubet, Directrice des Grands Interprètes. Y figurent également Laurent Bayle, Directeur général de la Cité de la musique et Président de la Philharmonie de Paris, mais aussi Président de la structure Un Dialogue en musique, ainsi que Hugues Malbert, membres de la structure d’échanges franco-russes Dialogue de Trianon. Le Directeur général du Théâtre Garonne, Jacky Ohayon, le Directeur délégué de la Cinémathèque de Toulouse, Franck Loiret, ainsi que le Directeur de la librairie Ombres Blanches, Christian Thorel, participent à la composition de ce comité, démontrant ainsi que l’ensemble de la culture toulousaine est concerné.

Cette fondation bilatérale est soutenue par une personnalité russe présente lors de cette conférence de presse. Il s’agit de Monsieur Alexandre Orlov, ancien ambassadeur de Russie en France, Secrétaire général exécutif de Dialogue de Trianon.

Les partenaires artistiques

Aux côtés de l’Orchestre national du Capitole, plusieurs organismes toulousains se joignent à l’opération Les Musicales franco-russes. L’association Grands Interprètes, fondée en 1985, a souvent invité de grandes formations russes à participer à sa saison : l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre du Théâtre Mariinski, l’Orchestre et le Chœur du Bolchoï, ainsi que les grands chefs de ces phalanges, Yuri Temirkanov, Valery Gergiev… Tugan Sokhiev.

Le Théâtre Garonne, fondé en 1988, n’a cessé de promouvoir la création contemporaine. Cette dynamique institution hébergera, dans le cadre de ces Musicales, une série de concerts de musique de chambre animés par les membres de l’Orchestre national du Capitole.

La cinémathèque de Toulouse, fondée en 1964, possède probablement le fonds de cinéma russe et soviétique le plus riche en dehors de la Russie. Plusieurs événements sous la forme de ciné-concerts seront organisés dans ce cadre.

Enfin, la librairie Ombres Blanches, respectueuse de la diversité de la création littéraire, s’associe par l’intermédiaire de l’écriture au mouvement qui lie les deux traditions russe et française.

 

  Tugan Sokhiev et l’Orchestre national du Capitole – Photo Marco Borggreve –

Les grandes étapes

L’ouverture de ces Musicales sera célébrée le 22 février à la Halle aux Grains avec La Damnation de Faust, d’Hector Berlioz, sous la direction de Tugan Sokhiev avec l’Orchestre national et le Chœur du Capitole (chef de chœur Alfonso Caiani). Sa clôture, toujours à la Halle aux Grains, sera cinématographique avec la projection de La nouvelle Babylone, de Kozintsev et Trauberg. L’Orchestre national du Capitole, dirigé par Duncan Ward, accompagnera le film en jouant la partition originale écrite pour lui par Chostakovitch.

Entre ces deux événements, se dérouleront des manifestations aussi bien musicales que cinématographiques. A côté des concerts de musique de chambre au Théâtre Garonne et d’un récital du jeune pianiste russe, Nikita Mndoyants, il faut noter l’implication de l’Académie Internationale de Direction d’Orchestre, fondée et dirigée par Tugan Sokhiev, héritier de la grande école russe de chefs d’orchestre (Yuri Temirkanov, Ilya Musin). Un concert gratuit couronnera cette troisième session.

Le brillant pianiste toulousain Bertrand Chamayou donnera également, le 7 mars, une master class et un concert. Deux grands concerts de l’Orchestre national du Capitole s’insèreront  dans cette saison. Le 8 mars ce sera pour un programme Debussy Ravel sous la direction du chef japonais Kazuki Yamada et le 10 mars pour un florilège de pièces russes et françaises avec le concours de la Maîtrise de Toulouse/Conservatoire de Toulouse, dirigée par Mark Opstad.

 

  Orchestre du Théâtre Bolchoï de Russie

 

Enfin en guise d’apothéose, le Chœur et l’Orchestre du Bolchoï, placés sous la direction de Tugan Sokhiev, seront en résidence pour trois concerts dans le cadre de la saison Grands Interprètes. Le 13 mars, le Chœur donnera un concert a cappella d’œuvres sacrées. Les 14 et 15 mars, deux opéras seront présentés en version de concert, respectivement La Dame de Pique, de Tchaïkovski, et Ivan le Terrible (originalement titré La Pskovitaine) de Rimski-Korsakov.

La venue à Toulouse en 2005 de Tugan Sokhiev et son action à la tête de la formation symphonique toulousaine aboutissent, avec cette initiative qui lui doit beaucoup, à une sorte de consécration hautement significative.

 

Les Musicales Franco-Russes
L’âme en partage
du 22 février au 16 mars 2019
Toulouse

 

Téléchargement du programme