Contactez-nous
Mercredi 23 Octobre 2019

Saison anniversaire

Par Jérôme Gac

La saison toulousaine des Clefs de Saint-Pierre célèbre vingt années de musique de chambre à l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines, par les musiciens de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse.

 

Les Clefs de Saint-Pierre © Florence FourcassiéLes Clefs de Saint-Pierre © Florence Fourcassié

 

Depuis vingt ans, les musiciens de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse se réunissent en formation réduite, le temps d’une poignée de concerts à l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines. Alternative intimiste aux concerts symphoniques de la Halle aux Grains, la programmation des Clefs de Saint-Pierre se décline en cinq rendez-vous chambristes permettant d’approcher un large répertoire, avec chaque année toujours davantage de succès. Au fil de programmes judicieusement imaginés par les musiciens, cette étonnante saison anniversaire fait la part belle aux œuvres des XIXe et XXe siècles. Chaque concert sera aussi l’occasion de provoquer de prometteuses rencontres entre les arts: littérature, danse, théâtre et peinture viendront en effet dialoguer avec la musique de chambre.

La première soirée est dédiée au romantisme, avec le Troisième quatuor à cordes de Robert Schumann, composé en 1842, et le Concert pour piano, violon et quatuor à cordes d’Ernest Chausson, créé en 1890. La comédienne Dominique Bru lira des textes des deux musiciens pour révéler leurs sources d’inspiration et cheminer avec eux dans l’écriture musicale. Le deuxième concert associe « Masque », trois mystérieuses pièces du Japonais Toru Takemitsu écrites pour un duo de flûtes et créées en 1960, et « Pierrot lunaire » d’Arnold Schoenberg, pièce en 21 mélodrames créée en 1912 et composée sur la traduction en allemand des poèmes d’Alfred Giraud. La mezzo-soprano Victoire Brunel en sera l’interprète, et une chorégraphie a été imaginée pour ce programme.

 

Correspondances et Lettres IntimesCorrespondances et Lettres Intimes

 

Le concert «Couleurs d’exil» associe quatre quatuors à cordes composés à la fin de la Seconde Guerre mondiale par des musiciens exilés aux États-Unis pour fuir le nazisme: Erich Wolfgang Korngold (Quatuor n° 3), Paul Hindemith (Quatuor n° 7), Bohuslav Martinu (Quatuor n° 7 « Concerto da camera »), Darius Milhaud (Quatuor n° 12). Des peintures créées pour l’occasion par la plasticienne Rachel Vormèse seront exposées sur scène. Un autre programme met à l’honneur la nouvelle de Léon Tolstoï « la Sonate à Kreutzer » qui a inspiré les compositeurs dont les musiques seront jouées par un quatuor à cordes: Quatuor n°4 de Beethoven, Quatuor n°1 de Leos Janacek, « Élégie et polka » de Chostakovitch. Pendant le concert, des artistes manipulateurs feront apparaître en ombres chinoises les personnages de l’histoire: la jeune femme adultère, le vieux mari, l’amant violoniste.

La saison s’achèvera avec un quintette à vents (photo) et des pièces composées au XXe siècle: « Three Shanties » de Malcolm Arnold, « Opus Number 200 » de Luciano Berio, « Summer Music » de Samuel Barber et « 6 Bagatelles » de György Ligeti. Au fil de la soirée, la plasticienne Sandrine Follère restituera sur une toile blanche le fruit de son inspiration à l’écoute de ces musiques. Les œuvres peintes devant le public seront mises en vente à l’issue du concert. Enfin, Les Clefs de Saint-Pierre proposent également depuis quelques années une saison hors les murs, le temps de cinq concerts dominicaux à L’Escale de Tournefeuille.


Billetterie en Ligne des Clefs de Saint-Pierre

Les Clefs de Saint-Pierre