Contactez-nous
Mercredi 19 Février 2020

L’ Elisir d’amore, un élixir d’amour jusqu’à l’ivresse

Par Michel Grialou

Un bijou de finesse et de poésie retrouve l’affiche du Capitole, et d’ailleurs quelle belle affiche ! avec un opera buffa de Gaetano Donizetti, compositeur  présent la saison dernière avec son magnifique Lucrezia Borgia. Huit représentations vous attendent du 26 février au 6 mars 2020. Feu d’artifice du bon goût et du beau chant en perspective.

 

L’Elixir d’amour © Patrice Nin

 

Elisir di sì perfetta, Di sì rara qualità, Ne sapessi la ricetta, Conoscessi chi ti fa !

Si Hector Berlioz ne fut guère enthousiaste lors de la découverte de cet opéra au Teatro della  Cannobiana, il en avait surtout après le public milanais quant à son comportement durant la représentation, lui

...

Ombres portées

lundi 24 février - Auditorium Saint-Pierre des Cuisines

Tolstoï est inspiré par la « sonate à Kreutzer » de Beethoven pour sa nouvelle, où la passion dévastatrice entraine les personnages jusqu’au drame. Quelques années plus tard, Janacek s’en inspire pour composer son premier quatuor.

La magie des ombres chinoises donne vie aux personnages: la jeune femme adultère, le vieux mari et l’amant violoniste qui sont au centre de l’oeuvre littéraire et musicale.

De Chausson à Bruckner, deux contemporains, deux tempéraments

Par Michel Grialou

Ernest Chausson occupe une grande partie du concert du 15 février, Ravel le complétant, le tout placé sous la direction de Tugan Sokhiev, avec pour soliste, le violoniste Renaud Capuçon. Le 28, ce sera une symphonie de Mozart , la n° 25 suivi d’un monument, la Neuvième de Bruckner avec, à la direction, le surprenant et talentueux Kahchun Wong.

 

Tugan Sokhiev © Marc Brenner

 

Pour  le concert du 15, il débute par l’ineffable Poème pour violon, op. 25 d’Ernest Chausson et pour suivre, Tzigane, rhapsodie de concert pour violon, M. 76 de Maurice Ravel, une pièce courte, d’une dizaine de minutes, plutôt diabolique pour le violoniste qui, en principe, la termine, éreinté !. Puis, ce sera

...

L’Orchestre Monde

vendredi 28 février à 20h00 - Halle aux Grains

Écouter une symphonie de Bruckner est un choc, une expérience inouïe. Pour sa troisième venue auprès de l’Orchestre, le chef singapourien Kahchun Wong a choisi le testament du compositeur autrichien : la Symphonie n° 9. L’orchestre s’y déploie dans toute sa gloire, révélant l’éternité en musique.

Kahchun Wong / Direction

L’année Ludwig · I

vendredi 21 février à 20h00 - Halle aux Grains

Maxim Emelyanychev / Direction et Fumiaki Miura / Violon

Adams

The Chairman Dances

Britten

Concerto Pour Violon, Op. 15

Beethoven

Symphonie N° 6 En Fa Majeur « Pastorale », Op. 68

L’année Ludwig I

Ce n’est pas tous les ans que l’on fête ses 250 ans ! L’Orchestre du Capitole célèbre à son tour l’anniversaire du géant Beethoven. C’est avec Maxim Emelyanychev que le tour d’horizon des symphonies débute. Passionné par les instruments d’époque, le jeune chef russe ressuscite la tradition allemande dont Beethoven se réclama.

Roberto Aussel

vendredi 15 mai 2020 à 20h - Chapelle des Carmélites

Concert de guitare classique, dans le cadre de Toulouse Guitare

Reconnaissable entre tous dès les premières notes, Roberto Aussel séduit par sa sonorité chaleureuse et son jeu déterminé. Originaire de Buenos Aires, Roberto Aussel acquiert une solide formation auprès du maître Jorge Martinez Zárate qui lui ouvre l’accès à de nombreux concours internationaux dont il remporte les premiers prix : Radio France(Paris), Alirio Díaz (Caracas), Porto Alegre (Brésil)… Il enseigne actuellement à la Musikhochschule de Cologne et mène de front un enseignement de haut niveau avec une carrière très active de concertiste qui le mène chaque année sur de nombreuses

...