Contactez-nous
Dimanche 21 Octobre 2018

Orgue sacré ou sacré orgue !

Par Serge Chauzy

L’édition 2018 du festival international Toulouse les Orgues occupera toute la première quinzaine du mois d’octobre, du 2 au 14. Le 13 septembre dernier, Yves Rechsteiner, Directeur artistique de l’événement, a présenté aux Toulousains et à la presse les principales caractéristiques de cette 23ème édition consacrée à la double finalité d’un instrument connoté « sacré » du fait de son lien avec la liturgie, mais aussi de son émancipation vers les voies profanes.

 

Toulouse Les Orgues  Yves Rechsteiner (debout) présentant le programme du festival. Assis de gauche à droite : Francis Grass, Marie Déqué et Michel Courtois – Photo Classictoulouse –

 

Sous le splendide buffet de l’orgue Ahrend de l’église des Augustins, Yves Rechsteiner et le Président de Toulouse les Orgues, Michel Courtois, ont été rejoints par Francis Grass, responsable de la culture, et Marie Déqué, déléguée aux musiques de la Métropole, pour cette présentation du programme, toujours aussi original, de ce festival ancré dans le riche patrimoine organistique de la ville et de la région. Créé en 1996 par Michel Bouvard et Jan-Willem Jansen, en hommage à Xavier Darasse disparu en 1992, cet événement internationalement célébré est organisé par l’Association Toulouse les Orgues. Rappelons que, parmi les 30 orgues que compte Toulouse, 9 sont classés monument historiques, alors que la région en compte tout de même quelques 370. Depuis 2014, c’est à Yves Rechsteiner qu’a été confiée la direction artistique du festival dont il présente les grandes lignes avec l’esprit et la verve qu’on lui connaît.

Une variété étonnante des styles musicaux pourrait bien constituer le fil rouge de la présente édition. Comme le proclame Yves Rechsteiner : « De Bach à Bernstein, en passant par Mozart ou Lefébure-Wély, la musique sacrée se décline sous toutes ses formes, anciennes et même contemporaines. »

Si les concerts nocturnes (les « grandes soirées ») sont toujours aussi prestigieux, il faut noter que les jeunes talents s’expriment au cours des concerts de 12 h 30 dans les lieux les plus divers.

La présentation de cette 23ème édition de Toulouse les Orgues s’est poursuivie par une série d’extraits de concerts à venir dévoilés par Yves Rechsteiner à l’orgue Ahrend et Henri-Charles Caget aux percussions.

Le programme de ce mois d’octobre, qui explore les facettes les plus variées de l’instrument-roi, peut se structurer suivant une série de thèmes originaux :

L’orgue classique
Cette qualification concerne les manifestations suivantes :
– Orgue classique français : le jeudi 4 à 12 h 30, à l’église St-Pierre des Chartreux
– La tradition symphonique française : le vendredi 5 à 12 h 30 à Notre-Dame de la Dalbade
– Sacré Lefébure ! : le samedi 6 à 20 h 30 à Notre-Dame du Taur
– Bach ou l’art du choral : le dimanche 7 à 17 h au musée des Augustins
– Les grands romantiques allemands : le mercredi 10 à 12 h 30 à Notre-Dame du Taur.

 

Tlo2018 Rapt Invisible  Les membres de l’ensemble Rapt Invisible – Photo TDR Rapt Invisible –

 

L’orgue & Co
Diverses participations accompagnent les consoles et les tuyaux.
– L’amour divin : le mercredi 3 à 20 h30 à la cathédrale Saint-Etienne
– Au jardin des délices : le vendredi 5 octobre à 20 h 30 à St-François de Paule (Minimes)
– Jour de fête : le vendredi 12 à 12 h 30, à l’église du Gesu.
– Mozart, jeunesse et lumière : le samedi 13 à 20 h 30 à l’église Saint-Pierre des Chartreux.

L’orgue… pas si classique
Les déclinaisons hors norme
– Le rapt invisible : le jeudi 4 à 20 h 30 au Couvent des Jacobins
– Mozhayique : le samedi 6 à 11 h au Musée des Augustins
– Moondog, un troubadour du XXème siècle : le mercredi 10 à 20 h 30 au Musée des Augustins
– Ciné-concert : le jeudi 11 à 20 h 30 à la basilique Saint-Sernin.

L’orgue avec un esprit d’aventure
– De souffle et de rythme : le mardi 9 à 12 h 30 au temple du Salin
– Nuits du Gesu : inclinat : le jeudi 11 à 22 h 30 à l’église du Gesu
– Hommage à Charlie Parker : le samedi 13 à 17 h au temple du Salin
– Nuit du Gesu : Carte blanche à Jonathan Fitoussi : le samedi 13 à 22 h 30 à l’église du Gesu.

Le traditionnel « Festival en Région » se déroulera le samedi 29 septembre, Entre mer et Corbières, (Narbonne, Gruissan, Lagrasse et Carcassone) et le samedi 6 octobre pour une session Création et patrimoine (Auch).

En outre, la soirée du 2 octobre à 20 h 30 sera consacrée à un concert spécialement conçu pour les étudiants. Au couvent des Jacobins, cette manifestation – chant grégorien, orgue et électronique – sera animée par le groupe Rapt Invisible composé de Romain Dayez, chant et direction artistique, Baptiste Lagrave, électronique, et Fabre Guin, aux claviers d’un orgue mobile. Ce programme sera donc répété le jeudi 4 octobre à 20 h 30.

Le calendrier complet et détaillé du festival est disponible sur le site Internet du festival www.toulouse-les-orgues.org et on peut contacter le bureau du festival, 22, rue des Fleurs, 31000 Toulouse au 33(0)5 61 33 76 87.

 

Toulouse Les Orgues Billetterie

Billetterie en Ligne



Toulouse les Orgues
23e festival International
du 2 au 14 octobre 2018  •  Toulouse